Lancement du Réseau H2

Les acteurs privés et publics de la région lémanique (Suisse et France voisine) ont conjointement identifié un besoin pressant : la création d’une initiative transfrontalière visant à couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène.

L’objectif est de favoriser l’émergence et la mise en œuvre d’un écosystème complet centré sur l’hydrogène. En effet, alors que la Suisse se lance dans d’énormes engagements de décarbonation, l’hydrogène vert (produit à partir d’énergies renouvelables) est perçu comme une solution prometteuse pour répondre aux enjeux environnementaux de notre époque.

Malgré les nombreuses initiatives liées à l’hydrogène qui ont fleuri en Suisse au cours des dernières années, la Confédération n’a pas encore pris de position officielle sur ce vecteur énergétique. À l’inverse, la France prévoit de déployer 6,5 gigawatts (GW) d’électrolyse et les applications correspondantes d’ici 2030. Les plans allemands et italiens, quant à eux, ambitionnent chacun 5 GW d’ici cette même année. Il est donc devenu impératif de rassembler les acteurs actifs des deux côtés de la frontière pour concrétiser des projets transfrontaliers d’envergure.

Le 13 octobre 2023, lors de la Journée des Rencontres sur l’hydrogène qui s’est tenue à ArchParc, les participants se sont penchés sur les conditions-cadres nécessaires pour la création un écosystème hydrogène florissant dans la région du Grand Genève. Ils ont abordé des sujets essentiels tels que les cas pertinents d’utilisation de l’hydrogène, les méthodes de production et de stockage sur le territoire, le rôle de l’hydrogène dans la mobilité et sa distribution efficace. De plus, ils ont discuté des moyens de renforcer la souveraineté énergétique du Grand Genève et de développer les compétences futures nécessaires pour faire avancer la filière hydrogène locale.

Actuellement, en Suisse, les projets liés à l’hydrogène sont principalement déployés à petite échelle (échelle du mégawatt). Toutefois, il est désormais temps de mobiliser les forces vives pour donner naissance à des projets d’envergure transfrontaliers. De la production à l’utilisation, en passant par la recherche, l’intégration et le financement, l’arc lémanique abrite de nombreux acteurs qui appellent à être coordonnés. Ainsi, l’idée de créer un réseau unissant les acteurs de l’hydrogène de notre région.

 

suisse hydrogène réseau

 

Les objectifs de ce réseau sont clairs : Développer un écosystème hydrogène dans la région lémanique en exploitant les synergies possibles tout au long de la chaîne de valeur.  La Fondation Nomads se positionne comme un catalyseur pour réunir les acteurs privés et publics et accélérer la création de ce réseau, ainsi que des projets qui en découleront. Cette fondation joue un rôle d’incubateur en facilitant le développement de démonstrateurs couvrant différents aspects de la chaîne de valeur de l’hydrogène, contribuant ainsi de manière tangible à la création d’un écosystème hydrogène lémanique. Des travaux spécifiques seront menés sur chaque maillon de cette chaîne de valeur:

Production : L’écosystème hydrogène doit reposer sur des filières d’hydrogène bas carbone, c’est-à-dire produites à partir d’énergies renouvelables, pour s’intégrer efficacement dans une économie durable.

Stockage, distribution et approvisionnement : Le stockage de l’hydrogène représente un défi majeur pour exploiter pleinement son potentiel, notamment avec le stockage saisonnier découlant d’un surplus de production d’énergie photovoltaïque en été. Il est essentiel que l’approvisionnement et le stockage de l’hydrogène soient à la fois énergétiquement efficaces et économiquement viables.

Utilisation: L’hydrogène vert pourrait trouver sa place dans la mobilité lourde, en remplacement à l’hydrogène produit avec des énergies fossiles de l’industrie ou même dans le bâtiment. Dans chacun des domaines identifiés, des acteurs privés sont déjà activement engagés dans le développement de projets

Formation : Le développement de nouvelles activités et de nouveaux réseaux implique nécessairement la création de nouveaux emplois et la nécessité d’acquérir de nouvelles compétences. Des projets de formation devront être élaborés en parallèle pour accompagner la croissance de la filière, car la disponibilité de main-d’œuvre qualifiée à tous les niveaux est un élément crucial de la compétitivité.

Ce réseau se positionne comme une initiative stratégique pour faire de la région lémanique un moteur de l’hydrogène vert et de la transition énergétique, tout en renforçant la compétitivité de la région grâce à l’innovation et à la création d’emplois qualifiés. L’hydrogène est sur le point de jouer un rôle important dans notre avenir énergétique, et ce réseau ambitieux vise à en faire une réalité transfrontalière.

Partagez cet article